Alberta – histoires de réussite

Par l'intermédiaire d'initiatives et de programmes novateurs, la GRC collabore avec ses partenaires, se rapproche des communautés et soutient ses employés afin d'assurer la sécurité des Canadiens.


Un projet qui aide à réduire les cambriolages

La GRC porte une attention particulière aux victimes de cambriolages répétés. Découvrez comment le projet Verrouillage aide à réduire les crimes contre les biens et à redonner un sentiment de sécurité aux propriétaires.

Un programme de rodéo donne confiance aux jeunes cavaliers

De jeunes cavaliers participent au programme de rodéo dans la réserve Piikani Nation, dans le sud de l'Alberta.


Robot à effet calmant

Les services aux victimes de la GRC à Red Deer (Alb.) ont un nouveau petit membre, un robot nommé Ard-E. Apprenez-en plus sur l'aide qu'il apporte.


La GRC s'associe à une communauté pour construire une patinoire et un centre récréatif

À Chateh, en Alberta, une nouvelle patinoire permet aux jeunes de faire du sport et aux policiers de la GRC, de nouer des contacts avec la collectivité. Apprenez-en plus sur les relations entre la collectivité et la police.


Apprendre de nouveaux tours à un chien

Voyez comment les équipes cynophiles de la GRC consacrent des années à se préparer physiquement et mentalement aux rigueurs du travail policier. Cet entraînement n'est jamais terminé.


Cibler la maladie mentale

À leur arrivée à l'École de la GRC, les cadets savent qu'ils se sont engagés pour servir et protéger les Canadiens. Mais une fois assermentés, ils se rendent compte que certaines interventions sont plus exigeantes que d'autres, en particulier auprès de gens en détresse psychologique. Découvrez comment les partenariats de la GRC viennent en aide aux personnes en crise.


Doux pitous – les chiens de thérapie réduisent l'anxiété des victimes

Pour les victimes d'actes criminels, surtout les enfants, le contact avec un chien de thérapie peut diminuer le stress et l'anxiété que suscite le récit de l'expérience pénible qu'elles ont vécue. Lisez comment la présence d'un chien au pied d'une victime ralentissait son pouls, réduisait sa pression artérielle et régulait sa respiration, la rendant ainsi mieux à même de réfléchir aux questions qu'on lui pose et de raconter avec précision ce qui lui est arrivé.

Date de modification :