Articles récents

Une voiture couverte de neige roule sur une route enneigée.

Les faits – La conduite en hiver

La conduite en conditions hivernales peut être difficile. Préparez vous et soyez prudents lorsque vous conduisez sur des routes enneigées. Crédit : Shutterstock

Conduire l'hiver peut être particulièrement terrifiant. Les conducteurs doivent composer avec la neige, la glace et les longues nuits obscures. Que vous soyez à bord d'une voiture, d'un camion ou d'une motoneige, vous devez faire preuve d'une grande vigilance.

Les collisions au Canada

  • En 2017, près de 30 p. 100 des collisions signalées à la Base nationale de données sur les collisions sont survenues sur des routes mouillées, enneigées ou glacées. Le tiers a eu lieu en janvier, février, novembre et décembre
  • En 2017, c'est en décembre qu'on a enregistré le deuxième grand nombre de collisions, soit 26 824. De ce nombre, plus de 14 000 ont causé au moins une blessure
  • Les accidents à un seul véhicule étaient plus fréquents au début de l'hiver, novembre, décembre et octobre étant les trois mois de l'année ayant connu le plus grand nombre de ces accidents
  • Les assureurs canadiens ont signalé une hausse de 49 p. 100 des réclamations liées aux collisions en décembre et en janvier
  • Qu'il s'agisse de conduire une voiture ou une motoneige, il est tout aussi important de le faire en étant sobre l'hiver, car les conditions peuvent changer d'un moment à l'autre
  • La police resserre la surveillance des conducteurs avec des facultés affaiblies dans le temps des Fêtes alors que les gens se rendent à diverses activités sociales

Les routes en hiver

  • Les pneus d'hiver améliorent la traction et réduisent la distance de freinage. Selon l'Association canadienne des automobilistes, l'efficacité des pneus toutes saisons diminue à partir d'une température de 7 °C, à laquelle le caoutchouc perd de son élasticité
  • D'après Transports Canada, la neige et la glace rendent la chaussée plus glissante à 0 °C qu'à 20 °C ou à une température inférieure. La glace noire peut être présente sur les routes à des températures se situant entre 4 °C et 4 °C. La glace transparente et glissante peut rester sur les routes, les ponts et les ponts d'étagement longtemps après le lever du jour
  • La glace peut se former sur les ponts et les ponts d'étagement avant les routes, car l'air froid provoque le gel de l'humidité en surface
  • Le Canada dépense plus d'un milliard de dollars chaque année au déneigement des rues, des trottoirs, des allées et des stationnements

Motoneiges

  • Selon l'Institut canadien d'information sur la santé, à l'hiver 2017 2018, plus de 965 personnes ont été hospitalisées pour des blessures dues à des accidents de motoneige
  • Bien que 77 p. 100 des blessés hospitalisés étaient des hommes, 75 enfants et adolescents se sont retrouvés à l'hôpital pour les mêmes raisons
  • La Croix Rouge recommande de faire de la motoneige sur une glace d'une épaisseur d'au moins 25 cm et d'éviter la glace grise ou la glace qui a gelé de nouveau après avoir fondu car elle peut être fragile. Porter un gilet de sauvetage ou une combinaison de survie peut sauver la vie d'un motoneigiste en cas de présence d'un trou dans la glace ou de rupture d'une glace mince

Conseils de sécurité

  • Prévoyez une trousse de secours (contenant lampe de poche, nourriture et eau, bougies, couvertures, câbles d'appoint, courroies de traction, pelle et sable) pour aider à dégager un véhicule enlisé dans la neige et assurer votre sécurité en situation d'urgence
  • Vérifiez l'état des routes en ligne ou en composant le 511 avant de prendre votre véhicule. Si les conditions sont mauvaises, revoyez vos plans
  • Si votre véhicule est coincé dans un banc de neige, assurez vous que le tuyau d'échappement est dégagé pour empêcher les émanations toxiques d'entrer dans le véhicule
  • Évitez de dépasser un chasse neige à l'œuvre – c'est dangereux pour les deux véhicules. Il vaut mieux rester à une distance de dix longueurs de véhicule et être patient
  • Enlevez toute la neige et la glace de votre véhicule avant de prendre la route. La neige qui se détache du toit constitue un danger et une distraction pour les autres usagers
  • La traction à quatre roues motrices peut réduire le risque de rester coincé dans la neige, mais elle n'aidera pas un véhicule à arrêter plus vite sur une chaussée glissante

Vidéo : Les faits : la conduite en hiver

    Les faits : la conduite en hiver - Transcription

    [Musique]

    [Titre] Les faits : la conduite en hiver

    En 2017, près de 30 p. 100 des collisions au Canada sont survenues sur des routes mouillées, enneigées ou glacées

    Un tiers s'est produit entre novembre et février

    Conditions routières

    La neige et la glace rendent la chaussée plus glissante à 0 °C qu'à 20 °C ou à une température inférieure

    La glace transparente et glissante se forme également sur les ponts et les viaducs.

    Voici des conseils de sécurité :

    Installez des pneus d'hiver.

    Enlevez toute la neige et la glace de votre véhicule.

    Vérifiez l'état des routes en ligne ou en composant le 511.

    Évitez de dépasser un chasse neige à l'œuvre – c'est dangereux pour les deux véhicules.

    Trousse de secours

    Prévoyez une trousse de secours contenant :

    • lampe de poche
    • câbles d'appoint
    • courroies de traction
    • nourriture, eau et couvertures
    • pelle et sable

    Soyez prêt. Conduisez prudemment.

    (Signature de la GRC : Royal Canadian Mounted Police / Gendarmerie royale du Canada)

    (Mot-symbole « Canada »)

Date de modification :