Exclusivités web

Un homme et une femme courant.

Un frère et une sœur membres de la GRC participent à Amazing Race Canada

Les gendarmes Courtney et Taylor Callens, frère et sœur, ont eu la chance de renouer ce printemps en participant à The Amazing Race Canada. Crédit : Bell Media

Par

Courtney et Taylor Callens, frère et sœur tous deux gendarmes de la GRC, ont mis leurs compétences policières à l'épreuve ce printemps en participant à Amazing Race Canada.

Le duo était l'une des dix équipes de la course. Les participants à l'émission de télé-réalité se rendent à différents endroits au Canada ou ailleurs dans le monde et doivent relever des défis parfois comiques (comme manger toute une tarte aux bleuets), parfois complexes (comme faire un nœud de fauconnier). À la fin de chaque épisode, l'équipe qui arrive la dernière est éliminée.

« Notre travail sur le terrain nous a beaucoup servi, dit le gend. Taylor Callens, 25 ans, affecté au Détachement de Williams Lake (C.-B.). Chaque épreuve nous ramenait à ce que nous faisons quand nous répondons à un appel : rester calme, analyser la situation et trouver une solution. »

Le frère et la sœur ont été encouragés à soumettre leur candidature par leur famille. Ils ont aussi vu là l'occasion de se rapprocher.

« Nous ne nous voyons pas souvent, alors c'était bien de passer autant de temps ensemble et de nous créer des souvenirs. Je n'aurais pas pu faire la course avec quelqu'un d'autre », affirme la gend. Courtney Callens, 27 ans, qui avait déjà voyagé en Asie et en Europe, mais peu au Canada.

« Je n'ai simplement jamais pensé de visiter le Canada, ajoute-t-elle. Maintenant, je n'arrive plus à décider quelle province visiter. Il y a tellement d'endroits intéressants. »

Au moment de la rédaction du présent article, le frère et la sœur se sont rendus, dans le cadre de la course, à différents endroits en Colombie-Britannique, au Yukon et en Indonésie.

L'émission est diffusée depuis le début de juillet. Selon Courtney, l'un des plus grands défis de la course est de prendre le taxi à l'extérieur du Canada.

« Nous ne parlons pas leur langue et ils ne parlent pas la nôtre. Il a été difficile de faire confiance à un conducteur avec lequel nous ne pouvions pas communiquer et de mettre notre destin entre ses mains. »

La sixième saison de l'émission a pour thème les héros et met en vedette des bénévoles, des premiers intervenants, des entraîneurs et d'autres personnes qui redonnent à leur communauté.

D'après Courtney, affectée à Langley (C.-B.), le titre de héro ne s'applique pas automatiquement à elle et à son frère parce qu'ils sont policiers.

« Je n'ai pas voulu participer à la course parce que je nous voyais comme des héros, dit-elle. Nous sommes deux êtres humains qui travaillons tous les jours — deux gendarmes qui font leur devoir. »

Pour Taylor et Courtney, c'est aussi une question de tradition familiale. Leur père, leur grand‑père et leur arrière-grand-père ont été membres de la GRC.

Mais ce ne sont pas les liens entre sa famille et la GRC qui ont poussé Courtney à se joindre à l'organisation, mais plutôt les encouragements d'une policière, qui a vu en elle une bonne candidate.

Son frère, toutefois, savait dès son jeune âge qu'il serait membre de la GRC.

Pour Taylor, tout a commencé lorsqu'à table, il écoutait son père, ses oncles et d'autres membres de la parenté, tous membres de la GRC, parler de leur travail.

Il espère pouvoir recréer la scène un jour et saura, à ce moment-là, qu'il a réussi sa carrière.

« Si je peux faire comme eux, m'asseoir à la table et raconter des histoires comme celles que j'ai entendues dans ma jeunesse, où tout le monde semblait s'amuser au point d'oublier que c'était leur travail, je saurai que j'aurai eu une belle carrière. »

Après plusieurs segments réussis durant la 6e saison de The Amazing Race Canada, les Callens ont terminé au deuxième rang de la compétition de téléréalité.

Date de modification :