Vol. 81, Nº 3Les faits

Une main tenant un sauveteur atteint vers une autre main tendue.

Sécurité aquatique

Par

Quand le temps se réchauffe, le nombre de noyades et d'accidents sur l'eau augmente. Lisez ce qui suit pour avoir du plaisir sur l'eau cet été et éviter une tragédie.

Noyades au Canada

  • La noyade est la troisième cause de décès accidentel au Canada après les accidents de la route et les empoisonnements.
  • Selon la Société de sauvetage, 2 262 personnes ont perdu la vie dans les eaux canadiennes entre 2011 et 2015.
  • Pendant cette même période, 72 p. cent des noyades (environ 320 décès chaque année) sont survenues dans des lacs, des rivières et l'océan, et 21 p cent, dans des baignoires, des piscines et des spas.

Facteurs de risque

  • Près de 80 p. cent des victimes de noyade sont des hommes. Chez les femmes, le taux national de noyade est de 0,5 par 100 000 habitants par rapport à 2,1 chez les hommes.
  • Sur terre ou sur l'eau, la conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool ou la drogue est dangereuse et illégale. L'alcool est en cause dans près de 30 p. cent des noyades d'adolescents et d'adultes.
  • Selon le Rapport de 2018 sur la noyade au Canada, la majorité des noyades surviennent entre mai et septembre et 20 p. cent de toutes les noyades ont lieu en juillet.
  • Plus de la moitié des noyades se produisent la fin de semaine, surtout le samedi.
  • Les risques d'accident augmentent lorsqu'une personne est seule sur l'eau et c'est dans ce genre de situation que survient un tiers des noyades (dans tous les groupes d'âge).

Sécurité sur l'eau

  • Le fait de ne pas porter de gilet de sauvetage ou de vêtement de flottaison individuel (VFI) contribue à bien des décès sur l'eau, dont 84 p. cent de ceux survenus en bateau.
  • Si la température de l'eau est inférieure à 15 °C, les gilets de sauvetage protègent contre l'hypothermie et le choc thermique, des dangers que même les bons nageurs ne peuvent éviter.
  • Toutes les embarcations, canots et kayaks y compris, doivent avoir un VFI homologué au Canada pour chaque personne à bord, selon le Règlement canadien sur les petits bâtiments. Comme les ceintures de sécurité, les VFI sont inefficaces s'ils ne sont pas bien utilisés.
  • Conduire un bateau avec des gilets de sauvetage et de l'équipement de sécurité inadéquats ou inaccessibles peut entraîner une amende d'au moins 200 $.
  • La supervision est essentielle à la sécurité. Un adulte doit toujours être présent dans l'eau avec des enfants. Il ne leur suffit que d'un pouce d'eau pour se noyer, et deux tiers des noyades chez les enfants de moins de cinq ans surviennent en l'absence de supervision.
  • La Croix-Rouge suggère de clôturer les piscines de tous les côtés et d'installer une barrière autoverrouillable pour dissuader les enfants curieux de s'approcher de l'eau.
  • La Société canadienne de pédiatrie recommande des cours de natation pour tous les enfants de plus de quatre ans. Toutefois, rien ne peut remplacer la supervision d'un adulte.
Date de modification :